Autocross Europe: Johnny FEUILLADE domine les Cadors Européens!

Johnny Feuillade offre la Marseillaise pour le 10ème anniversaire du Championnat d?Europe et s?empare par la même de la troisième place au championnat ! 
 
La finale du Championnat d’Europe d’Autocross aura tenue toutes ses promesses. En effet on attendait beaucoup des pilotes du Championnat d’Europe notamment dans la lutte pour les places d’honneur mais aussi et surtout puisqu’il restait deux titres à distribuer. Si Ales FUCIK (CZE) et Justs GRENCIS (LVA) étaient déjà couronnés respectivement en Touring Autocross et Junior Buggy, rien n’était encore fait pour les division Buggy 1600 et Super Buggy. Le championnat de France avait également la part belle ce weekend avec la participation des Maxi Tourisme.


Junior Buggy :

 

Justs GRENCIS (LVA) n’est pas parvenu à signer un dernier podium pour savourer pleinement son titre. Sacré depuis Maggiora, le plus jeune champion de la Junior Buggy (15 ans) doit laisser la victoire à Matvey FURAZHKIN (RUS) qui en l’emportant hier soir devient vice-champion d’Europe. Le Moscovite nous confiait sur le podium être très heureux de signer cette victoire qui serait probablement sa dernière en Autocross étant donné qu’il aspire à d’autres disciplines dès l’année prochaine.  Il s’impose devant son compatriote, Timofey OVACHAROV RUS) et permet au public de Saint Igny de vivre un grand moment de sport automobile avec l’hymne Russe interprétée en direct par Katia (interprète Franco-Russe) emportée par l’émotion. Bart VAN DER PUTTEN signe un nouveau podium Européen en terminant à la troisième place et montre ainsi qu’il sera un client sur qui compter l’année prochaine.

 

Touring Autocross :

 

Avec seulement 6 voitures sur le départ, la catégorie Touring Autocross a prouvé une nouvelle fois qu’elle peinant à attirer de nouveaux pilotes. Avec l’absence remarquée du Champion d’Europe 2017, Ales FUCIK (CZE), la lutte allait se jouer entre Vaclav FEJFAR (CZE), Martin SAMOHYL (CZE) et Otakar VIBORNY (CZE). La seule nouveauté de ce weekend était le retour surprise de la Renault Clio III, championne d’Europe 2010 dans les mains d’Aleksandr KVASHNIN (RUS). Pilotée ce weekend par un pilote de Kazan, Aydar NURIEV, ce novice en Autocross a montré de quoi il était capable et nous confiant ce lundi qu’il était fort probable de le retrouver l’an prochain. Qualifié sur la première ligne de la finale, la CLIO III a malheureusement démontré qu’elle n’était plus tout à fait une jeune fille et n’a pas pu permettre au pilote Russe de rejoindre le podium pourtant largement accessible. C’est Vaclav FEJFAR qui s’impose, tandis que la deuxième place d’Otakar VIBORNY lui permet de décrocher la troisième place du Championnat. Martin SAMOHYL complète le podium et s’empare du titre de vice-champion d’Europe.

 

Maxi Tourisme :

 

Que de rebondissements dans cette division qui une nouvelle fois nous aura régalé tout au long du weekend. La qualité ne se juge pas au nombre de pilotes engagés. En effet, les garçons engagés ce weekend auront su offrir un véritable spectacle. Devant faire face à des soucis mécaniques, Jacques MONIOT n’aura pas pu saisir l’opportunité de creuser l’écart sur son dauphin. En effet, Nicolas DUBERNET a été impériale tout au long du weekend. Le Bordelais s’est positionné en pôle de la finale aux côtés d’Alexis BUFFIN et de Stéphane GENET. Le départ s’annonçait explosif avec notamment Jacques MONIOT qu’i s’élançait de la quatrième et dernière ligne. Pour autant ce dernier n’aura pas été en mesure d’inquiéter Nicolas DUBERNET qui s’impose avec Brio devant Alexis BUFFIN et Emmanuel FILIPPA. La grande finale de Faleyras (30 sept-01 Octobre) s’annonce passionnante puisque Nicolas DUBERNET n’accuse que 18 petits points de retard sur le champion en Titre Jacques MONIOT.

 

Buggy 1600 :

 

Sa détermination est sans faille. Petr NIKODEM (CZE), 18 ans et 2 mois, vice-champion 2016 s’impose en finale et devient ainsi le plus jeune champion d’Europe Buggy 1600. Le Tchèque, originaire de Prague, n’a pas commis une seule erreur et devait conserver la distance avec Steven LAUBACH (ALL) s’il voulait décrocher la couronne. LAUBACH, assuré de la deuxième place au championnat n’avait pas le temps de remplacer son moteur suite à des problèmes de boite de vitesses. Ayant vu le weekend catastrophique de son poursuivant, il s’était assuré la deuxième place du championnat en s’élançant sur la première ligne de la finale. En effet, Milan VANEK (CZE), Champion d’Europe Junior Buggy n’aura connu que des soucis dans le Haut-Beaujolais à tel point qu’il n’est que onzième après les 3 manches qualificatives. Pourtant, avec la volonté de se battre il termine deuxième de sa demi-finale et s’élancera donc sur la première ligne de la finale. Il connaîtra un nouveau problème lors de la finale et devra se contenter de la septième place. Présent à lors de chacune des dix dernières éditions, Mickael KUCHES (BEL) a montré qu’il était bien dans le coup tout au long du weekend. Il s’élançait de la deuxième ligne qu’il partageait avec Tony FEUILLADE (FRA). Le Belge termine à la deuxième place de la finale et renoue ainsi avec le podium tandis que Tony FEUILLADE aura besoin de quelques jours pour redescendre de son petit nuage, en effet, il signe son premier podium Européen sur le circuit de la Brosse. Aussi et surtout, il remporte l’épreuve comptant pour le championnat de France et confirme bien qu’il a su redressé la barre depuis la deuxième moitié du championnat. Impossible de passer sous silence la prestation livrée par le « perfomer » du weekend : Axel TEYGNIER. Le pilote habitué du championnat de France a frappé un grand coup et termine deuxième meilleur Français, juste derrière Tony FEUILLADE et Thomas CHRISTOL. Présent en finale mais ayant dû faire face à des problèmes techniques notamment de boîte de vitesses, Vincent Mercier termine neuvième et décroche ainsi un nouveau titre de Champion de France

 

SUPER BUGGY :

 

Quel suspense insoutenable !!! Avec seulement quatre points à décrocher durant le weekend, Bernd STUBBE (ALL) filait tranquillement vers un huitième titre Européen, le septième consécutif. Après avoir remporté sa première manche, il est victime d’une crevaison en deuxième manche après un contact avec un pilote. Il termine alors quatrième tandis que Ervins GRENCIS (LVA) son principal concurrent pour le titre remportant sa deuxième manche qualificative. La troisième manche ne fût pas plus couronnée de succès car il casse une transmission. Pendant ce temps-là, GRENCIS continue d’engranger des points en remportant sa troisième manche qualificative tandis que Florent TAFANI (FRA) et Johnny FEUILLADE (FRA) à la lutte pour la troisième place en font autant. Le duel à distance continue puisque GRENCIS s’élance en pôle de la semi-finale 1 aux côtés de Florent TAFANI et Petr BARTOS (CZE) alors que l’autre semi finale voyait Johnny FEUILLADE, Mike BARTELEN (NLD) et Jakub KUBICEK (CZE) sur la première ligne tandis que STUBBE se qualifiait en deuxième ligne aux cotés de Jérôme MAKHLOUF (FRA). Pour le Championnat de France, Florent JULLIARD, Mickaël LE GOUELELC, Yann CHAPEL, David SCWHINNEN, François-Xavier BIVAUD se qualifiait parmi les 20 Européens, tandis que Sébastien DINDELEUX, victime d’une casse mécanique en troisième manche, ne rejoignait pas les phases finales. La grille de départ de voyait une première ligne 100% tricolore avec Johnny FEUILLADE, Florent TAFANI et Jérôme MAKHLOUF tandis qu’Olivier DUFOUR était présent sur la deuxième aux côtés d’Ervins GRENCIS, Bernd STUBBE se contentait d’un départ depuis la dernière ligne. Dès le premier tour, Bernd STUBBE remontait à la troisième place alors que Johnny prenait le commandement des opérations devant GRENCIS. Pendant ce temps-là, Florent TAFANI porte une attaque sur Jérôme MAKHLOUF qui n’y résiste pas et est contraint à l’abandon. Johnny fait retentir la marseillaise et termine son championnat par une victoire l’assurant de la troisième place au classement général du championnat d’Europe. Bernd STUBBE décroche ainsi sa huitième couronne tandis qu’Ervins GRENCIS devient vice-champion d’Europe pour la deuxième année consécutive.  François-Xavier BIVAUD remporte la victoire pour le championnat de France au volant de son châssis MAC, il remonte à la troisième place du Championnat tandis que la deuxième place de David SCHWINNEN lui permet de s’emparer de la tête du classement général provisoire avant la dernière épreuve de Faleyras. Mickael LE GOUELLEC ne regrette pas son déplacement depuis la Bretagne et termine sur la troisième marche du podium Français.