SAINT GEORGES DE MONTAIGU

Le Championnat d’Europe d’Autocross débarque en France. C’est désormais devenu le traditionnel rendez-vous de l’été, pour la cinquième année, le circuit du Bouvreau à St Georges de Montaigu accueillera la cinquième épreuve du Championnat d’Europe 2017. Cinquième de neuf épreuves que compte le calendrier, le rendez-vous Vendéen s’annonce comme le tournant de cette édition 2017.


Le Championnat d’Europe compte 4 catégories différentes :


-La TAX (Touring Autocross), voiture de tourisme conçues pour la compétition, identique à celle du WRC ou du Championnat de Monde de Rallycross.


-La Junior Buggy, que l’on pourrait comparer à la Junior Sprint, à la différence que les jeunes Européens âgés de 12 à 21 ans s’élancent au volant de Buggy 4 roues Motrices propulsés par des moteurs 600Cm3 équivalent à ceux de la Super Sprint en France.


-La Catégorie Buggy 1600, identique à celle que l’on retrouve en France, elle fait la part belle au moteur de moto survitaminés, qu’il y en ai un seul, le 1340 Hayabusa ou alors deux couplés. En effet deux moteurs de 750cm3 accouplé permettent de respecter la cylindrée maximale autorisée. Les Français étaient jusque-là les spécialistes de cette division avec le titre Européen pour Olivier DUFOUR en 2011, Thomas ANACLETO en 2012, Johnny FEUILLADE en 2015 et Florent TAFANI en 2016.


-La catégorie Super Buggy, avec des moteurs pouvant aller jusqu’à quatre litres de cylindrée. Cette catégorie laisse la part belle aux propositions techniques originales. En effet, certain utilise des moteurs atmosphériques de 4 litres de Cylindré, tandis que d’autres font le choix de moteur avec une cylindrée plus faible permettant de jouer sur le poids du buggy. Le grand déballage de la puissance aura bien lieu avec les moteurs turbocompressés. La délégation Française avec les quatre mousquetaires habitués du Championnat d’Europe vous présenteront leur buggy embarquant deux moteurs de moto.

 

Avec un nombre de concurrents engagés sur la totalité du championnat en léger recul, le niveau n’en reste pas moins de plus en plus impressionnant.  Les Européens vont se confronter une nouvelle fois avec les meilleurs Français, ce qu’ils redoutent par-dessus-tout.

 

JUNIOR BUGGY : Présent dès 2013 à St Georges de Montaigu pour la première édition en Vendée, le jeune Matvey FURAZHKIN a franchi un réel Gap depuis l’an passé et sa deuxième place sur le toit de l’Europe à Saint Igny de Vers. Le moscovite impressionne par sa dextérité cette année à tel point qu’il relègue le favori, Just GRENCIS au rang de Challenger. Le premier cité a déjà signé trois victoire cette année et à un seul objectif : « l’emporter devant le meilleur public ». Justs GRENCIS quant à lui donnera tout pour l’emporter et mettre fin à la série de son rival et ses cinq points d’avance au classement général. Toujours bien placé depuis le début de saison, Timofey OVCHAROV, le pilote de NOVOSIBIRSK (14 000km aller-retour). Voici donc le trio infernal représentant les châssis Alfa Racing tandis que les frères PROKOP, aux couleurs de MEGAPRESS seront également de la partie. A noter également la présence des pilotes Néerlandais, Bart et Chantal van der Putten, le frère et la sœur viennent bousculer la hiérarchie imposée par les pilotes habitués. Le plus jeune des pilotes sera Tchèque, du haut de ses 12 ans, Jakub NOVOTNY sera au départ de cette épreuve, il sera également le pilote VIP du weekend. A noter aussi la présence de deux autres féminines, Jasmin MEILE et Samantha BREEDERLAND, non-encore confirmée à l’heure où nous écrivons ces lignes.

 

TOURING AUTOCROSS : Dans cette catégorie, les pilotes Tchèques gonflent les rangs, ne laissant la place qu’à deux pilotes non-tchèques, à savoir la sympathique Allemande, Grit HENNERSDORF et le courageux Néerlandais, Adrian BOELE. Avec trois victoires à son actif, Ales FUCIK domine cette division devant Adrian BOELE, discret mais toujours régulier. Après avoir cassé un moteur lors de l’épreuve d’ouverture, puis avoir détruit sa nouvelle monture à Vilkicyai, Vaclav FEJFAR voudra signer une nouvelle victoire sur ce tracé qu’il affectionne. Martin SAMOHYL revient de loin après une entame catastrophique à Nova PAKA, il est monté sur le podium et sera déterminé à signer un nouveau podium.

 

BUGGY 1600 : l’an passé, les experts de la discipline signalaient qu’il n’y avait plus que deux pilotes Tchèques engagés dans cette discipline. Pour autant, l’un d’entre eux a été champion d’Europe en 2009, Vit NOSALEK et l’autre, Vice-Champion d’Europe 2016, Petr NIKODEM. Ce duo a été rejoint cette année par le double champion Junior Buggy, la sensation Tchèque, Milan VANEK. Ce dernier occupe la quatrième place du classement général après deux victoires cette saison à seulement 1 point du troisième Vit NOSALEK et 12 points du Leader. Le leader, révélation de St Georges 2016, l’Allemand Steven LAUBACH, joue la régularité cette saison pour s’assurer de la première place au classement général avec deux points d’avance sur Petr NIKODEM. L’allemand, se réjouit de retrouver « l’atmosphère dingue de Saint Georges et son public si sympathique ». Un de ses compatriotes joue les outsiders, cette saison, Markus WIBBELER, qui montait sur la deuxième marche du podium à Nova Paka. Pour compléter la délégation Allemande, Mario HANNEKEN, Michael BUDDELMEYER, Folker André LANGE. Les Luxembourgeois seront aussi de la partie avec Max SCHANEN, l’ancien pilote Junior Buggy, le décidemment plus francophones des pilotes Européens, Kevin PETERS au volant d’un châssis CAMOTOS (fabriqué en France) et la famille REDING avec Nico et Kenny. A noter et c’est assez rare pour le préciser la présence pour la première fois d’un pilote Lituanien dans la catégorie Buggy 1600, Tautvydas URBA. Il faudra garder un œil sur les pilotes du Team WMT, à savoir Thomas PROCOPOWICZ ET Marvin HOLZLEITNER, très impressionnant depuis le début lors des essais qualifs.

SUPER BUGGY : C’est le gros morceau. Nos Frenchies engagés sur la totalité du Championnat sont dans cette division et il faudra y porter une attention particulière. Roi de L’Europe, Empereur de la discipline, Dieu de l’Autocross, les superlatifs manquent pour saluer ce prodige. Agé de 32 ans avec déjà 7 couronnes Européennes, Bernd STUBBE est devenu « l’homme à abattre » depuis le début de saison. Sauf que depuis sa victoire à Matschenberg, il a remis tout le monde d’accord en signant sa 44ème victoire en Championnat d’Europe dépassant ainsi le record de son compatriote, Willi RÖSEL, 7 fois champion d’Europe avec 42 victoires entre 1979 et 1991. « Stubbi » aura l’intention de l’emporter à ST Georges après son envolé spectaculaire l’an passé qui avait privé le public d’une finale sensationnel qui s’annonçait avec Thomas ANACLETO. Cette saison, ce dernier a tout changé, Châssis, Moteur et fais les frais d’une machine en développement. Pour autant, il semble avoir trouvé le bon rythme et la solution technique, à lui maintenant d’échapper aux accrochages qui se multiplient désormais. Champion d’Europe 2016 en Buggy 1600, Florent TAFANI occupe la deuxième place du classement général mais accuse 31 points de retard. Florent sais désormais comment enflammer le public de St Georges à l’image de sa finale 2016, à lui donc de faire le JOB. Johnny FEUILLADE, le pilote d’ISSOUDUN, occupe la troisième place pour seulement 2 unités de retard sur TAFANI. Vainqueur lors de l’épreuve d’ouverture, il peine désormais à entrer dans le bon rythme. Champion de France 2014 en Buggy 1600, Jérôme MAKHLOUF, a rejoint cette année la Super BUGGY. Il occupe la neuvième place du classement général, juste devant Jakub KUBICEK, vainqueur du dernier rendez-vous à Nova Paka.

 

Un nouveau communiqué sera publié la semaine prochaine en fonction de la liste des engagés définitive.