SAINT JUNIEN

La saison 2017 est officiellement lancée et les pilotes se donne donc rendez-vous tous les 15 jours pour disputer le championnat et la coupe de France d’Autocross et de Sprint-Car. C'est sur le circuit de Saint Junien que les pilotes se donnent rendez-vous ce week-end sur un circuit très impressionnant où la vitesse et la technique offrent une combinaison parfaite.


Championnat de France:

Super Buggy:

En remportant l'épreuve d'ouverture du championnat, le pilote de Verdun, David Schwinnen, a montré qu'il était un candidat sérieux pour le titre 2017. Au volant de son châssis Peters il sera en confrontation directe avec le champion de France en titre, Germain Bouce qui poursuit le développement de sa nouvelle machine et le vice champion de France Sebastien Dindeleux qui ne cache pas ses ambitions cette année. Le spectacle sera assuré par Thomas Anacleto qui continue d'appréhender sa nouvelle monture, le châssis JVDC tandis que Florent Tafani nous présentera en condition course, son nouveau buggy Peters dans la catégorie Super Buggy avant de s’attaquer lui aussi au Championnat d’Europe.

Super Sprint:

Le patron de la discipline a déjà posé ses jalons lors de l'épreuve d'ouverture. En effet, Vincent Priat s'est imposé en maître sur le circuit de MAURON au nez et à la barbe de David Méat qui devait se contenter d'une troisième place sur son circuit. Nous retrouverons les équilibristes habituels de cette catégorie mais il faudra compter avec un Loic Maulny transcendé par sa deuxième place à Mauron. Parmi les hommes forts qu'il faudra surveiller sur ce circuit, Olivier Barré jouera quasi à domicile tandis que Nicolas Langhendries montrera une nouvelle fois qu'il est très à l'aise sur le circuit de la Haute-Vienne.  Jean-Marie Juleau et son châssis Stinger ont réussi à rejoindre la grande finale à MAURON, va-t-il pouvoir réitérer cet exploit sur le tracé de Saint Junien?

Buggy 1600:

Vincent Mercier, le champion en titre arrive auréolé d'une victoire en Bretagne mais va devoir composer avec Jérémy Lemaitre et Gilles Labrosse notamment.  Nous surveillerons bien sur la sensation de cette année 2017, à savoir le vainqueur de la junior sprint 2016, Thomas Christol, qui après un week-end exceptionnel au volant du châssis Peters paternel nous présentera sa nouvelle machine, le châssis CAMOTOS. À noter la bonne surprise, le retour de Christophe Rigaudiere dans cette catégorie au volant d’un châssi Peters tandis que la délégation Bretonne avec en-tête Erwann Philippe, accompagné de Florian Marsac, Yann Cougnon, Virginien Bonhomme, Nicolas Briand et enfin Maxime Brossault ne seront pas là pour faire de la figuration. Mais aussi et surtout il faudra se méfier du cas Damien Crépeau qui après un week-end exceptionnel en Bretagne n'a pas pu confirmer en finale.

Maxi Tourisme:

Dans la catégorie Maxi Tourisme, c'est une course en petit comité qui va se dérouler avec 11 pilotes au départ. Pour autant ce n'est pas le nombre qui fait la qualité puisque nous retrouverons le champion de France en titre Jacques Moniot et les principaux outsiders, Freddy Poulain, Cyril Coué, Stephane Genet et le retour remarqué de Nicolas Dubernet qui est monté sur la troisième place du podium en Bretagne. Tout le monde attend bien sûr Julien Isnard qui a éprouvé quelques difficultés il y a 15 jours mais qui fait partie des favoris.

Maxi Sprint:

Que ce championnat s'annonce palpitant. Avec une nouvelle fois 30 pilotes engagés dans cette division, le spectacle promet d'ores et déjà d'être grandiose sur le circuit de Saint Junien tandis que les pilotes de cette catégorie ferons tout pour l'emporter afin de rendre hommage à leur ancien compagnon de jeux, Frédéric Ducos. Steven Lecoint, vainqueur de l'épreuve de Mauron va-t-il pouvoir signer une nouvelle victoire ? En effet Arnaud Fouquet le vainqueur de la coupe de France 2016 voudra absolument se refaire tandis que Tristan Fauconnier et Christophe Blanc veulent confirmer leur statut de vainqueur potentiel 2017. Il faudra suivre aussi avec attention les transfuges à l'image d'Edouard Vignal et Florian Guilliny.

Buggy Cup

Cette catégorie nous a offert certainement le plus beau spectacle sur l'épreuve de MAURON. Pour autant à l'heure où nous écrivons ces lignes le vainqueur de l'épreuve d'ouverture est encore sur la liste d'attente et ne pourra pas pour l'instant poursuivre la démonstration entamée à Mauron. Olivier Dutay s'était imposé en maître au volant de son châssis Propulsion équipé du moteur Honda. Thomas Raulet et Theo Lavenu ont montré que le Sprint-Car était bel et bien l'école de l'excellence en montant sur le podium à MAURON.  Pour autant les autres favoris ne vont pas s'en laisser compter à l'image de Jérôme Plantier, Julien Prieur, Aurelien Daumain, Vincent le Floch ou encore le surprenant Benoît Buisson.

Sprint Girls

Retour aux sources pour Véronique Dufour, la gamine du village sera ce week-end en famille pour tenter de décrocher une deuxième victoire cette saison tandis qu'Ombeline Flageul voudra confirmer l'excellente impression laissée il y a 15 jours. Corinne Edmond n'en revient toujours pas d’avoir terminé à la troisième place au volant de son nouveau châssis Semog. Elles sont nombreuses à pouvoir performer à l'image de la championne de France en titre, Elisa Chevillon, de celle qui signe son retour, Catherine Le Bihan ou encore Nadege Desperiez. Ces favorites devront néanmoins se méfier des deux fusées Bretonnes, hyper impressionnantes à MAURON, Nathalie Le Moal et Marianne Parthenay.

Tourisme Cup

L'année de tous les dangers pour Noam Lagarde. En effet l'octuple vainqueur de la coupe de France, a été victime d'accrochages à MAURON et n'a pas pu honorer la pôle position de la finale. Pour autant, il a pu se rendre compte que la concurrence allait être rude cette année à l'image de Lionel Quéré et de Patrick Pollet qui s'est imposé à Mouron devant le surprenant Nicolas Charlot. Très impressionnant pour son retour à la compétition dans cette catégorie, Roger Buisson voudra confirmer ce week-end, tandis que les pilotes de la côte atlantique à savoir Nicolas Guillon et Jerome Ladepeche seront là pour bousculer la hiérarchie.

Junior Sprint

Vainqueur de l'épreuve d'ouverture Valentin Bourdin découvrira ce circuit tandis que Nathan Grassies continuera le développement de sa machine conçue dans les ateliers familiaux. Le moins que l'on puisse dire c'est que cette machine est bien née puisqu'il termine deuxième en Bretagne. Les favoris de cette catégorie seront là à savoir Thibault Martinet et Quentin Duteuil tous deux sur chassie MMS, tandis que Gauthier Sahry sera confronté à l'expérience de Charles Moniot et Alexandre Sabourin. À noter que cette catégorie fait le plein encore une fois sur l'épreuve de Saint Junien et que de nombreux pilotes sont présents en liste d'attente.

 

L’intégralité des courses sera à suivre en live sur www.OFAC.fr